top of page

ARTICLES

Un Noël éthique et responsable ?


père Noël responsable et éthique

Et si on revisitait les Fêtes de fin d’année ? Comment renouer avec une symbolique perdue face au poids du consumérisme ?


Attendu ou redouté, un Noël responsable est lancé !


Instant sacré d’une foi religieuse qui marque la naissance du Christ ?

Réveillon et cotillons autour d’un repas copieux ?

Pile de cadeaux au pied du sapin ?

Paillettes et champagne à flot ?

Joie de décorer la maison ?


Les symboles autour de Noël sont nombreux, fruits de nos souvenirs d’enfance.


Le Noël à ses adeptes, ses détracteurs, ses pratiquants… Mais une chose est sure : chacun, selon son histoire, ses croyances, ses origines l’appréhendera à sa manière, que ces Fêtes soient attendues ou subies.


Au milieu de ce flot de préparatifs, de cette course aux cadeaux, aux idées de menu et aux décorations, si on prenait un petit instant pour repenser notre façon de célébrer, de partager, de festoyer ?



Le malaise du Père-Noël ?


Au vu de l’actualité complexe que nous vivons actuellement, il est plus que jamais légitime et compréhensible que nous ayons envie de beau, de lumière, de se retrouver, de se faire plaisir, de s'amuser !


Toutefois, en prenant en compte les nombreux enjeux que nous traversons aussi, qu'ils soient climatiques, écologiques, économiques et humains, difficile désormais de faire « comme si » ou « comme avant » face à une insouciance, il faut l'admettre, qui est bien derrière nous.


Si l’on y réfléchit, Noël c’est aussi : des étalages de nourriture qui débordent dans les rayons (mais nos sols ne sont pas infinis…), des injonctions sociétales à acheter toujours plus avec l’idée qu’il « faut » faire plaisir à ses proches en dépensant, des déchets produits à outrance (papiers cadeaux, décoration, commandes en ligne, emballages alimentaires…), consommation d’énergie à la hausse, des productions de sapins éphémères, surproduction animales (et je ne parle même pas du foie gras…).


Le tableau n'est pas très scintillant... Mais la magie de Noël n’est peut-être finalement plus là où elle était… Mais rassurez-vous, elle n’est pas perdue pour autant !



Fêter Noël autrement ?


Voici quelques idées pour un Noël « alternatif », éthique, responsable, joyeux et respectueux du Vivant ! Rappelons qu’il n’y a aucune injonction à acheter ou à offrir. Les Fêtes sont avant tout un temps ensemble, de partage, de convivialité.


Et puis… rien n’oblige à le fêter non plus ! Une jolie balade en nature, une soupe crémeuse et «au lit », ça fonctionne très bien aussi !


La création et le fait-maison


A l’approche des Fêtes, les vitrines nous font de l’œil avec leurs paillettes c’est vrai… mais le plaisir d’offrir n’a pas besoin de passer par l’achat.


La création manuelle est une bien meilleure source de satisfaction pour l’esprit et pour le cœur. La symbolique d’un cadeau qui a nécessité de la réflexion, de la minutie, de l’imagination et parfois des heures de création le rend unique et tellement précieux à offrir !

Il n’y a pas besoin d’avoir le talent d’un artisan pour faire plaisir, chacun à des savoir-faire singuliers qui étonneront: une musique composée de son instrument préféré, une petite écharpe tricotée, un poème soigneusement rédigé, des perles montées en bracelet, un tableau crée avec du végétal récupéré en forêt, des cookies tout frais enveloppés dans une belle boite ancienne, une confiture avec les fruits de son jardin… Les idées sont infinies et leurs portées aussi !



Un Noël écolo


Pour ceux qui n’ont peut-être pas le temps, l’envie ou l’inspiration de sortir les crayons, la machine à coudre et le marteau, ou qui ne veulent simplement pas encombrer l’habitat de leurs proches, pourquoi ne pas offrir du temps, des expériences, de l’immatériel.


Ce vécu peut ressembler à ces quelques heures de ménage que l’on offre à une jeune maman fatiguée par la gestion de son quotidien, ce cours de cuisine ou de poterie pour ce parent friand d’activités, cette séance de massage pour son conjoint qui termine une année éprouvante, ce baptême en parapente pour dynamiser l’année à venir de son adolescent en quête de sensations fortes...


Pour les amateurs d’ateliers d’artisanat, le site https://wecandoo.fr/ propose à travers toute la France la découverte de savoir-faire pour tous les budgets et toutes les envies.



C'est "l'occasion" !


Nous sommes nombreux, pour des raisons économiques et/ou des convictions personnelles, à se tourner désormais vers l’occasion et la seconde main quand il s’agit d’acheter.

Dans les villes, on peut trouver des cadeaux insolites dans des dépôts-ventes, des « ressources » mais aussi des vide-greniers et des brocantes.

Les ventes sur les sites d’occasion sont aussi une alternative intéressante. Bien sûr il y a le transport du colis à prendre en compte mais le coût de production du produit et son transport initial (venant bien souvent du bout du monde !) ont déjà été amortis une première fois.

Nous n’avons plus les ressources planétaires pour produire toujours du neuf, surtout pour des produits parfois non-essentiels dans nos vies.



Nos artisans aux doigts d'or


Pour ceux qui souhaitent un objet unique, éthique, responsable, beau et symbolique, vous trouverez ce bonheur auprès d’un artisan. Quand on achète un objet issu de l'artisanat c'est des heures de travail, d'application, de savoir-faire, de techniques, de matériaux nobles que l'on acquière à travers lui. C’est aussi un petit commerce, un atelier ou une boutique indépendante que l’on soutient économiquement par son achat, une marque originale ou familiale que l’on promeut en faisant connaître son enseigne.



Du sapin au repas, on revisite nos habitudes


L’idée du traditionnel sapin est aussi à questionner. De nombreuses alternatives originales, durables et uniques existent pour faire plaisir aux plus petits… et aux grands. Qu’il soit en bois, réutilisable, fait-maison, les idées sont nombreuses !


Pour le repas, les courses alimentaires deviennent aujourd’hui un vrai challenge. Bien sûr au niveau des prix, il est compliqué pour beaucoup de faire manger une famille à prix raisonnable. Au niveau planétaire nous avons également un 2ème problème : le niveau de déchets produit lors de telles festivités (et même toute l’année… !).

Pourquoi pas anticiper son menu en essayant de voir si l’on peut trouver son bonheur chez le petit producteur du coin, la ferme paysanne, le marché de la ville, les magasins de vente en vrac en gardant juste en tête d’essayer de limiter au maximum la quantité d’emballages plastiques pour un Noël propre et durable.


Les papiers cadeaux aussi se réinventent: qu'ils soient recyclés avec le papier brun ou papier kraft, en tissu comme le furoshiki venu du Japon, en toile de jute, en journaux ou papier à musique... on recycle, on innove et on fait plaisir!



Le sens du partage retrouvé


Le soir de Noël, la solitude est d’autant plus forte pour les personnes seules, démunies, malades, en deuil… Cette fête des « lumières » peut vite devenir obscure et lourde pour ceux qui se sentent fragilisés, isolés.


Vais-je me sentir bien avec moi-même si je prépare un grand buffet quand je sais que ma voisine de pallier, âgée, restera seule devant sa TV ? Et si je l’invitais une petite heure ?

Et si j’offrais à ce monsieur qui dort dehors un petit café chaud et une part de gâteau pour partager mon diner ?


Bien sûr, à titre individuel on ne sauvera pas tout le monde. Ni ce jour-là, ni le reste de l’année. Mais quelle plus belle période pour essayer d’honorer à minima « son » monde, son environnement proche. Noël n’est-il pas avant tout synonyme de partage ?


Peut-être qu’au sein de sa propre famille déjà, il y a une âme en souffrance, que l’on ne voit peut-être pas souvent mais que l’on peut accompagner le temps de ce réveillon avec écoute, disponibilité et bienveillance. Ces retrouvailles sont aussi l’occasion de

re-explorer nos liens familiaux.


Finalement le plus beau à Noël, n’est-ce pas d’offrir un peu de son temps ?

De son aide ? De sa nourriture ? Mais surtout de son cœur… ?


Très belles Fêtes à tous!


« Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

Gandhi

bottom of page